• antoine.debriva@gmail.com

Qui suis-je ?

Retraité autodidacte, je garde de la pratique du dessin industriel, une certaine facilité à me projeter dans l’espace et une attirance pour les perspectives.

Je me suis essayé en peinture à plusieurs médiums. J’ai très vite laissé l’aquarelle pour en venir à l’acrylique puis à la peinture à l’huile. C’est plus en fonction de l’urgence à vouloir exécuter un sujet que je choisis l’un ou l’autre. J’aime jouer des volumes et de la matière.

Au-delà de ce qui est devenu une passion, l’exercice de la peinture, est pour moi source d’imagination et de créativité.

J’ai une réelle préférence pour le figuratif, tout en cherchant parfois à le traiter parfois de façon contemporaine. J’ai créée un concept que j’ai appelé «Mille bouilles», réalisé à partir de noyaux de mirabelles que j’intègre à des tableaux.Ces deux expressions apparemment en opposition se rejoignent dans diverses créations.

Cependant, je ne conçois pas un tableau comme une simple reproduction, même si je m’inspire de photos, réalisées la plus par du temps par mes soins. Un tableau doit avoir une raison d’être pour avoir un minimum d’âme. L’idée et le titre d’un tableau me guide pour sa conception et sa réalisation.

Abordé au départ sous l’angle ludique et humoristique, je découvre au fur et à mesure que mes «Mille Bouilles» peuvent être les vecteurs de biens des expressions, comme le montrent mes derniers travaux.

Étant passionné par le bois, c’est tout naturellement que je réalise mes encadrements à partir de baguettes que je fabrique.

Au fil du temps, les rencontres sont un formidable creuset pour évoluer, satisfaire ma curiosité et acquérir plus de technique.